Utilisation des contrôleurs d'arrêt chez Röders TEC

Présentation

Broche principale dune fraiseuse à grande vitesse  

La broche principale de la fraiseuse permet des vitesses de 90 000 tours/minute

  • La société Röders TEC GmbH de Soltau fabrique des fraiseuses à grande vitesse.
  • Pour éviter que les opérateurs ne se blessent, il faut empêcher l'ouverture des équipements de protection nécessaires jusqu'à l'arrêt des mouvements dangereux.
  • Des dispositifs de commutation de sécurité sans capteur PSR-MM25 surveillent les moteurs à courant alternatif monophasés ou triphasés.
  • Comme il ne faut pas de capteurs de mouvement supplémentaires, cela simplifie la procédure de mise en service et réduit les coûts.

Profil du client

Bâtiment de lentreprise à Soltau-Harber  

Le site de Soltau-Harber accueille la construction des machines, le montage, le service des achats et le bureau d'étude

La société Röders TEC GmbH emploie plus de 500 personnes dans le monde entier. Il y a plus de 30 ans, l'entreprise démarrait le développement de la technologie HSC (High Speed Cutting), inconnue à l'époque.  Aujourd'hui environ 2 500 fraiseuses HSC sont utilisées dans 50 pays environ, pour produire des géométries complexes avec des surfaces spéciales, p. ex. pour la technique médicale.

Utilisation

Hangar de montage à Soltau-Harber  

Le montage des machines se fait dans le hangar climatisé avec précision

La broche principale des fraiseuses à grande vitesse de Röders TEC peut tourner à 90 000 tours/minute. Pour protéger les opérateurs contre les dangers possibles, la zone de travail est protégée par un protecteur mobile. La norme EN 12417, applicable pour la sécurité des machines-outils et des centres d'usinage, exige en plus que l'ouverture de l'équipement de protection soit impossible avant l'arrêt des mouvements dangereux. En outre, l'exploitant de la machine doit utiliser un équipement de protection avec un dispositif d'interverrouillage, un programmateur ou une surveillance d'arrêt pour un déverrouillage temporisé. Comparée au programmateur, la surveillance d'arrêt a l'avantage que le mouvement dangereux est effectivement contrôlé. Ce n'est qu'après la coupure et la fin de la marche par inertie de l'entraînement qu'un signal d'arrêt ou de validation sécurisé est généré. Avec un programmateur, il est possible d'ouvrir la porte de protection après une durée prédéfinie, la broche pourrait donc théoriquement encore tourner.

Solution

Contrôleur darrêt PSR-MM25  

Le principe de mesure du PSR-MM25 est adapté au raccordement à des moteurs électriques régulés ou non régulés

Le dispositif de commutation de sécurité PSR-MM25 est un contrôleur d'arrêt sans capteur qui surveille les moteurs à courant alternatif monophasés ou triphasés, ainsi que les moteurs à courant continu. Les prises de mesure du module de 12,5 mm de largeur sont raccordées directement via les câbles du moteur. Il n'est pas nécessaire d'avoir les capteurs habituels, tels que des encodeurs ou des détecteurs de proximité, qui devraient être fixés en plus pour détecter les mouvements. "Contrairement à l'analyse des capteurs externes, la surveillance sans capteur peut être intégrée facilement dans notre concept de machine", confirme Olaf Hartmann, responsable chez Röders Tec de la conception électrique des machines HSC. "De plus, cette solution est très résistante aux influences extérieures."

Au lieu de traiter les signaux des capteurs de mouvement, le PSR-MM25 analyse la tension rémanente produite dans les enroulements du moteur. Lorsque la tension induite par l'aimantation restante est en dessous d'un seuil variable, le module signale l'arrêt du moteur en activant la sortie sécurisée du relais. Comme le seuil de tension peut être réglé dans une plage de 50 à 500 mV, il est possible d'adapter le contrôleur d'arrêt à différentes versions de moteurs. Par une temporisation configurable, les sorties du PSR-MM25 commutent uniquement lorsque le seuil de tension n'est pas atteint, et après la temporisation. "Pour pouvoir s'adapter au type de production usiné sur la machine HSC, il y a une grande gamme de broches principales. Comme la fonction de surveillance du contrôleur d'arrêt fonctionne indépendamment du type de broche utilisé, nous pouvons utiliser le PSR-MM25 d'une manière universelle", explique Hartmann.

Pour la suite du traitement au sein de la machine HSC, le signal d'arrêt sécurisé du PSR-MM25 est couplé au signal de validation d'un interrupteur à clé. Le signal qui en résulte pilote ensuite l'aimant du dispositif de verrouillage, de manière à ce que l'opérateur puisse ouvrir la porte de protection. Pour éviter un démarrage involontaire lorsque l'équipement de protection est ouvert, les contacteurs du moteur de la broche sont coupés lors du déverrouillage de la porte de protection.

Résumé

"Comme il est possible de renoncer aux capteurs normalement nécessaires pour surveiller les mouvements, nous économisons des coûts de matériel et du temps lors de l'étude et de la mise en service", confirme Hartmann. "Un autre avantage de cette solution provient de la simplicité de la fonction de sécurité car il ne faut pas prendre en compte de capteurs dans le calcul.“ En plus de son intégration facile dans le concept d'entraînement, le PSR-MM25 est convaincant grâce à sa faible largeur. Pour réaliser les fonctions de commutation, Röders TEC utilise aussi des relais de la gamme de produits Rifline sur les fraiseuses, ce qui est indiqué dans une autre référence.

PHOENIX CONTACT Ltd

8240 Parkhill Drive
Milton, Ontario L9T 5V7
1-800-890-2820
Referrer:

Ce site utilise les cookies, en continuant à naviguer le site, vous acceptez notre politique des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Fermer