Vue d'ensemble des disjoncteurs

Disjoncteurs

Les disjoncteurs protègent vos équipements électriques contre toute surcharge et tout courant de court-circuit et déconnectent le circuit concerné de manière ciblée en cas de défaillance. Pour la protection idéale, nos disjoncteurs de puissance fonctionnent donc avec différentes technologies : électroniques, thermomagnétiques et thermiques. Optimisez vos processus de production et réduisez les temps d'immobilisation en utilisant notre protection contre les surintensités.

Gamme de produits

Différents disjoncteurs

Disjoncteurs électroniques et thermomagnétiques

Différentes technologies des disjoncteurs de puissance

Selon leurs fonctions, les disjoncteurs se divisent comme suit :

  • Disjoncteurs thermiques pour la protection contre la surcharge
  • Disjoncteurs de puissance thermomagnétiques pour la protection contre la surcharge et les courts-circuits
  • Disjoncteurs électroniques pour la protection contre la surcharge, les courts-circuits, les pertes en ligne et les capacités d'entrée élevées
Disjoncteur de puissance le plus fin à un canal PTCB

PTCB - disjoncteur de puissance le plus fin à un canal sur 6 mm seulement

Disjoncteurs standard et disjoncteurs d'appareils

La différence entre les disjoncteurs standard et les disjoncteurs d'appareils est rapidement expliquée :

Dans les bâtiments et les installations, les disjoncteurs standard protègent les câbles de distribution électrique. Ils ne coupent le courant qu'en cas de court-circuit au niveau de l'équipement terminal afin d'éviter toute surcharge.

Les disjoncteurs d'appareils quant à eux représentent le niveau de protection efficace pour les équipements terminaux et protègent des courts-circuits et de la surcharge. Ils peuvent être adaptés de manière optimale aux récepteurs. Pour cette raison, les intensités nominales commencent déjà à un niveau inférieur à 1 A et sont réparties en petits incréments de courant. Si des récepteurs individuels ou de petits groupes fonctionnels sont protégés individuellement, les parties de l'installation non concernées peuvent continuer de fonctionner en cas de défaillance, et ce, tant que le processus global le permet.