Retour au sommaire

Conducteurs et câbles

Conducteurs et câbles avec marquage des conducteurs

Les conducteurs, les lignes et les câbles servent tous le même objectif : transmettre des signaux ou une énergie électriques.

Dans le langage courant, on assimile généralement le câble avec la ligne, car les deux variantes sont composées de plusieurs conducteurs isolés les uns des autres. Le câble présente cependant une meilleure résistance mécanique, ce qui permet de l'utiliser dans la terre, sous l'eau ou à l'air libre sans aucune protection. Le conducteur (également appelé fil) est composé, outre d'une isolation, d'un noyau conducteur en cuivre ou en aluminium. En raison de ses excellentes caractéristiques en électrotechnique, on utilise souvent de préférence le cuivre.

Classes de conducteur selon CEI/DIN EN 60228

Différentes classes de conducteurs  

Classes de conducteur selon CEI / DIN EN 60228 (VDE 0295)

La norme CEI / DIN EN 60228 (VDE 0295) répartit le conducteur selon quatre classes de flexibilité qui permettent de définir la flexibilité de base du conducteur. Les critères sont le diamètre du brin et le nombre de brins. Un autre facteur déterminant de la stabilité dimensionnelle est la longueur du pas. La longueur du pas désigne la longueur d'un seul fil nécessaire pour une torsion à 360°. Plus la longueur du pas est faible, plus le conducteur est rigide et compact. De la même manière, elle augmente le diamètre extérieur.

  1. Classe 1 : à un fil
  2. Classe 2 : à plusieurs fils
  3. Classe 5 : à fils fins
  4. Classe 6 : à fils ultra-fins
Structure de conducteur standard  

Structure de conducteur standard

Dans la norme CEI / DIN EN 60228 (VDE 0295), les sections de conducteur sont définies par les valeurs de conductibilité électrique ou de résistance. Ces valeurs servent de base pour le calcul de la capacité de charge maximale. Elle ne fournit pas d'informations géométriques, notamment les tolérances de sections. Par conséquent, la section réelle peut être sensiblement différente des sections nominales.

L'utilisation du cuivre, qui présente aujourd'hui une pureté allant jusqu'à 99,99 %, permet au fabricant de réduire de plus de 10 % la section réelle du cuivre. Cette représente un véritable défi dans le domaine du sertissage.

L'isolation constitue une séparation permanente des conducteurs juxtaposés et les protège contre les influences extérieures. L'exigence fondamentale imposée à la matière isolante est d'offrir la résistance électrique la plus élevée possible, tout en étant néanmoins capable d'évacuer la chaleur générée. Actuellement, le choix de la matière isolante se porte donc essentiellement sur le plastique dans toutes ses variantes. La nature et les caractéristiques du plastique déterminent ainsi les possibilités ultérieures d'utilisation des conducteurs, des lignes et des câbles. L'épaisseur de l'isolation constitue un autre critère. Cette dimension a un impact direct sur la capacité de charge mécanique et électrique. En outre, la nature de l'isolation (dureté, ductilité, épaisseur, etc.) est déterminante pour le choix de l'outil de dénudage approprié.

  1. Isolant
  2. Conducteur
  3. Longueur à dénuder
  4. Cordon
  5. Sens du pas
  6. Longueur du pas
Description Langue État
Tableau Forces d'ouverture par section [PDF, 34 KB] anglais 25.03.2017

PHOENIX CONTACT SAS

52 Boulevard de Beaubourg Emerainville
77436 Marne La Vallée Cedex 2 France
+33 (0) 1 60 17 98 98