Industrie 4.0 – Glossaire

Industrie 4.0 – Glossaire

L'environnement Industrie 4.0 présente aussi de nombreux termes spécialisés. Nous expliquons ici les plus importants.

Termes de l'Industrie 4.0 expliqués simplement

Autour des thèmes de l'Industrie 4.0 et de l'Internet des objets, des termes spécifiques émergent dont la définition est essentielle à la compréhension des mécanismes complexes. Ci-après, les termes employés le plus fréquemment sont expliqués de manière concise et simple.

Modèle permettant d'associer des données virtuelles et réelles grâce à l'informatique. L'utilisateur bénéficie d'informations supplémentaires, comme les données de conception, qu'il peut comparer au produit réel.

La combinaison des éléments d'un modèle sur la base de principes et de règles en vue de sa construction, de son développement et de son utilisation.

Un composant de l'Industrie 4.0 est un participant clairement identifiable dans le monde entier, capable de communiquer, composé d'une enveloppe de gestion et de l'objet physique (Asset).

Automation Markup Language est un format d'échange de données basé sur XML. AutomationML™ est une norme disponible publiquement et gratuitement. Il existe de nombreuses possibilités d'atteindre une continuité dans la programmation, la commande et l'échange de données des outils numériques.

De grandes quantités de données, par ex. des données clients, des données machines, des données énergétiques etc. dont l'évaluation intelligente promet des services orientés utilisateur, par exemple la création de profils clients individuels ou une optimisation permanente de la production et de la maintenance prédictive. Sur cette base, de nouveaux modèles professionnels peuvent voir le jour.

Système basé sur des composants intelligents du domaine de la technologie d'information (virtuels), de la mécanique et de l'électronique (physiques) qui communiquent via une infrastructure de données (par ex. Internet). La réalité et le monde virtuel se rejoignent ici.

Système cyberphysique qui est utilisé en production.

Fonctionnalité limitée qui est proposée par une entité ou une organisation via des interfaces.

Par l'utilisation de technologies et de techniques numériques, de grands changements ont lieu dans notre vie quotidienne, dans l'économie et à l'échelle de la société. Le terme survient fréquemment lorsque des entreprises utilisent des technologies numériques, que les circonstances organisationnelles et économiques évoluent ou que des produits et des services innovants voient le jour. On fait la différence entre fourniture de performances, offre de performances et interaction client.

Des valeurs analogues sont transformées, communiquées et traitées au format numérique.

Le terme « Disruption » est fréquemment utilisé lorsque des changements liés à la transformation numérique surviennent de manière soudaine. Si une innovation tend à faire évoluer le marché, l'innovation disruptive implique une restructuration complète voire la suppression de modèles commerciaux existants.

Norme de données produits universelle pour la classification et la description claire des produits et services. À partir de la version 10.0, eCl@ss convient également, outre aux applications dans les achats, le contrôle et la distribution, à la gestion de données de processus interentreprises et à l'ingénierie.

Objet clairement identifiable qui est géré, en raison de son importance, dans le monde de l'information.

Applications ou un grand nombre de logiciels d'application ou de systèmes informatiques communiquant entre eux utilisés pour soutenir la planification des ressources de toute l'entreprise.

Réseaux d'éléments (objets, machines et installations) et éventuellement d'hommes. Dans ce réseau, chaque composant connaît sa place, sa fonction et ses besoins. Dans le cadre de la communication avec les autres composants, il met votre fonction à disposition et, à l'inverse, satisfait vos besoins. L'objectif est un déroulement autonome de tâches.

L'Internet des objets basé sur des applications industrielles.

Idées, algorithmes, modèles et la totalité des illustrations des objets réels et des personnes dans l'environnement virtuel.

Pour la considération du cycle de vie d'un composant de l'Industrie 4.0, on fait la différence entre le type et l'instance.

Des produits de série sont fabriqués en fonction du type. Chaque produit fabriqué représente une instance de ce type et reçoit une allocation claire, par ex. un numéro de série. Pour le client, les produits sont tout d'abord des types uniquement. Ils deviennent une instance lorsqu'ils sont intégrés à une installation concrète.

Désigne le projet d'avenir du gouvernement fédéral. Industrie 4.0 présente des solutions permettant d'optimiser des processus de fabrication complexes à l'aide de nouvelles technologies. La production industrielle et l'informatique ne cessent de se rapprocher. L'objectif global est de garantir et développer la position internationale de pointe de l'Allemagne au sein de la production industrielle.

Le composant de l'Industrie 4.0 est un modèle qui décrit précisément les systèmes cyber-physiques. Les périphériques et logiciels en production sont adaptés à l'Industrie 4.0 en satisfaisant ces spécificités. Il peut s'agir de systèmes de production, de machines ou de composants d'armoires électriques.

Les composants de l'Industrie 4.0 collectent pendant toute leur durée de vie, du développement à la mise au rebut, des données pertinentes dans un conteneur électronique sécurisé, l'enveloppe de gestion. Ces données sont à la disposition de toutes les entreprises impliquées dans le processus de production.

Avec RAMI 4.0, le composant de l'Industrie 4.0 sert de base au développement de produits et modèles commerciaux de demain dans le cadre de l'Industrie 4.0.

Système de composants de l'Industrie 4.0 et de modules avec une capacité inférieure de communication et d'identification, qui sert à un but précis, présente des spécificités définies et prend en charge des services et des états standard.

Systèmes évolutifs qui n'exécutent pas seulement des algorithmes définis. Ainsi, la méthode du deep learning des systèmes informatiques consistent à leur apprendre à identifier des modèles dans le monde des informations. L'ordinateur les classe et définit de manière autonome l'importance de ces données dans le contexte correspondant.

Grâce à l'intellligence artificielle, les grandes quantités de données, par ex. issues de l'Internet des objets, peuvent être évaluées de manière pertinente.

Abstraction claire et suffisamment détaillée des aspects dans un domaine d'application.

L'OPC Unified Architecture (UA) publiée en 2008 est une architecture indépendante des plateformes, orientée sur le service et intégrant toutes les fonctionnalités des spécifications OPC Classic dans une structure évolutive. OPC UA est un protocole de communication industriel pour la transmission de données entre les machines. Il permet de transporter des données de machines comme des lots unitaires ou des valeurs de mesure et de les décrire de sorte qu'elles soient lisibles par les machines.

Avec le projet openAAS, un lien est établit entre le travail conceptuel du ZVEI dans les modèles d'architecture (RAMI 4.0, composant de l'Industrie 4.0) et la mise en oeuvre pratique de l'Industrie 4.0 dans les services de développement des entreprises.

Le RAMI 4.0 réunit tous les éléments essentiels de l'Industrie 4.0 dans un modèle en trois dimensions dans lequel il est possible de classer les produits ou les systèmes. Il permet le passage progressif de l'univers actuel vers l'Industrie 4.0.

À l'aide des trois axes "Hierarchy Levels", "Lifecycle & Value Stream" et "Layers", une carte en 3D voit le jour pour les solutions de l'Industrie 4.0.

Avec le composant de l'Industrie 4.0, RAMI 4.0 sert de base au développement de produits et modèles commerciaux de demain dans le cadre de l'Industrie 4.0.

Modèle pour une description d'architecture qui est utilisée de manière générale et reconnue comme adaptée. Les éléments d'un modèle sont combinés aux principes et aux règles.

Modèle de référence reconnu comme adapté (avec caractère de recommandation) permettant de déduire des modèles spécifiques.

Il décrit une production efficace et évolutive qui permet de réaliser une valeur ajoutée optimale et constante. Les réseaux de valeur ajoutée à organisation autonome peuvent être optimisés selon divers critères, par exemple du point de vue des coûts, de la disponibilité ou de la consommation des ressources.

Pour la considération du cycle de vie d'un composant de l'Industrie 4.0, on fait la différence entre le type et l'instance.

C'est avec la première idée d'un produit, d'une machine ou d'une installation que le type voit le jour. Il est validé à la fin de toutes les étapes de développement pour la production en série.

Représentation virtuelle, numérique et active d'un composant de l'Industrie 4.0 dans le système de l'Industrie 4.0. Toutes les données pertinentes d'un périphérique ou d'un logiciel donnent une image virtuelle qui est enregistrée dans l'enveloppe de gestion.

L'évolution constante de l'univers de production est visible grâce aux trois premières révolutions industrielles : la machine à vapeur, la production de masse avec division du travail et l'automatisation par la technologie de commande. Nous vivons actuellement la quatrième révolution industrielle. Ainsi, l'informatique et la production fusionnent pour créer des réseaux de production.

L'utilisateur plonge entièrement dans un monde virtuel à 360°, le plus souvent avec des lunettes de RV. En comparaison de la RA (réalité augmentée), l'utilisateur ne perçoit plus l'environnement réel.

Sources

  • "Plattform Industrie 4.0",
    http://www.plattform-i40.de/I40/Navigation/DE/Service/Glossar/glossar.html, 17.Juli 2017
  • "<AutomationML/>", https://www.automationml.org/o.red.c/organisation.html, 17. Juli 2017
  • "Begriffe", http://i40.iosb.fraunhofer.de/FA7.21%20Begriffe, 17. Juli 2017"
  • "ecl@ss", https://www.eclass.eu/eclasscontent/standard/overview.html.de, 17. Juli 2017
  • "Das Referenzarchitekturmodell RAMI 4.0 und die Industrie 4.0-Komponente",
    https://www.zvei.org/themen/industrie-40/das-referenzarchitekturmodell-rami-40-und-die-industrie-40-komponente/, 17. Juli 2017
  • "Unified Architecture", https://opcfoundation.org/about/opc-technologies/opc-ua/, 17. Juli 2017
  • "openAAS",
    http://www.openautomation.de/detailseite/openaas-erster-meilenstein-gesetzt.html, 26.9.2016
  • "Lexikon", https://www.gruenderszene.de/lexikon/begriffe, 17. Juli 2017

PHOENIX CONTACT AG

Zürcherstrasse 22
CH-8317 Tagelswangen
+41 (0) 52 354 55 55