Une communication sécurisée pour une flexibilité et une efficacité renforcées

Vue d'ensemble

Fabrication chez Phoenix Contact basée sur Industrie 4.0  

Fabrication chez Phoenix Contact basée sur Industrie 4.0

  • La compétitivité des produits accroît en planifiant et mettant en oeuvre des processus de fabrication complexes, s'adapte rapidement à l'évolution des conditions générales et se déroule sans interruption et sans perte.
  • Industrie 4.0 repose avant tout sur des structures de communication intelligentes et sécurisées.

Application

La balise RFID connecte le produit et le système supérieur  

La balise RFID connecte le produit et le système supérieur

Le projet d'avenir Industrie 4.0 propose une approche pour parer aux exigences croissantes en matière de flexibilité, d'individualisation et d'efficacité.

Outre une numérisation continue, il est avant tout nécessaire d'atteindre une transmission des données sécurisée. Cependant, ce n'est que lorsque toutes les instances participant à la création de valeur ajoutée sont connectées qu'il est possible d'échanger vos données entre plusieurs sites et entreprises sur des infrastructures réseau publiques ou privées.

Solution

Les systèmes d'assistance au montage soutiennent les collaborateurs  

Les systèmes d'assistance au montage soutiennent les collaborateurs

La communication sur la base d'Ethernet et d'Internet garantit une haute disponibilité de la production. Elle représente parallèlement la base pour des processus de fabrication flexibles et à auto-régulation. C'est pourquoi la transmission des données doit dans tous les cas bénéficier d'une protection fiable contre les pannes électriques et les accès non autorisés.

L'une des lignes de production du site Bad Pyrmont de Phoenix Contact, pour laquelle 98 variantes d'amplificateurs-séparateurs avec plus de 1 000 versions de modules au total, est un parfait exemple d'une telle solution. Afin que de petits lots de 5 à 480 pièces puissent être produits au même prix qu'une fabrication de masse, les hommes et les machines doivent travailler rapidement et économiquement.

Après l'application de la pâte à souder et l'assemblage SMD, les circuits imprimés sont contrôlés et soudés individuellement. Enfin, une poinçonneuse découpe les circuits imprimés, qui sont ensuite introduits sur un support de pièces à usiner en aval de l'installation. En parallèle, un laser repère les amplificateurs-séparateurs sensibles sur un support de pièces à usiner et fraise les ouvertures.

L'étape suivante consiste à insérer le circuit imprimé et à le souder avec le boîtier. La programmation du micrologiciel correspondant, un test haute tension ainsi qu'un test final électrique closent le processus. Dès que le produit se trouve sur le support de pièces à usiner, une balise RFID établit la connexion aux informations depuis un système supérieur. Ces informations regroupent les données concernant les tests à réaliser sur le produit et le micrologiciel éventuel à implémenter.

L'opérateur de la machine entre en contact à son poste de travail avec chaque module trois fois. Il doit cependant réaliser constamment d'autres tâches. Par exemple, il lit la puce RFID pour comparer l'image d'impression de l'article fabriqué avec les indications affichées sur son écran. Ou il installe les circuits imprimés et emballe le module fabriqué. Le système supérieur peut prendre connaissance de l'état de traitement des produits correspondants via la balise RFID. Par conséquent, l'écran affiche uniquement les informations ou les options nécessaires au collaborateur pour sa tâche en cours. Le haut degré de complexité découlant de la diversité des variantes est rendu maîtrisable pour le collaborateur grâce à la communication entre l'article et l'automate de l'installation. Il reçoit une aide afin de pouvoir mener son travail rapidement et sans erreur.

Conclusion

Comme le montre l'exemple, les installations sont déjà flexibles. La coopération entre les hommes et les machines opérant de manière optimale, même les petites quantités peuvent être produites à moindres frais. Cependant, afin d'exploiter tous les avantages de la fabrication industrielle de demain, l'article réel doit communiquer obligatoirement avec les processus basés sur des données numériques.

Par conséquent, les produits impliqués doivent être continuellement numérisés, à l'instar des postes de travail individuels qu'ils traversent lors de leur fabrication. En outre, l'échange de données ainsi que l'agencement des contenus communiqués doivent répondre aux exigences des installations de production.

PHOENIX CONTACT Ltd

8240 Parkhill Drive
Milton, Ontario L9T 5V7
1-800-890-2820
Referrer:

Ce site utilise les cookies, en continuant à naviguer le site, vous acceptez notre politique des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Fermer