Normes et standards

Normes et standards

Solidité et sécurité

Processus de repérage certifié de Phoenix Contact.

Essai de vieillissement

Essai de vieillissement : caractéristique de temps et de température  

Essai de vieillissement : caractéristique de temps et de température

selon CEI 60947-7-1/-2

Les blocs de jonction se caractérisent notamment par de longs cycles de vie et supportent aisément des températures permanentes d'utilisation de +125 °C. Phoenix Contact équipe ses matériels de repérage de stabilisateurs ‍thermiques afin que le repérage et l'impression des blocs de jonction répondent également à ces exigences.

Pour simuler une utilisation sur plusieurs années, les matériels de repérage ainsi que les blocs de jonction et conducteurs sont soumis, dans une chambre d'essai climatique, à un cycle de température défini. Dans la chambre d'essai climatique, la température inférieure est réglée sur +20 °C et la température supérieure sur +120 °C (+80 °C pour le PVC).

Pendant la phase de chauffage et la phase d'arrêt de dix minutes, les éprouvettes atteignent la température de service maximale admissible. Ensuite, elles sont soumises à la phase de refroidissement. L'essai comporte 192 cycles au total.

Les matériels de repérage Phoenix Contact sont tous testés selon la norme CEI 60947‑7‑1/‑2. Tous les plastiques utilisés disposent en outre de réserves de sécurité suffisantes.

Haut de la page

Résistance aux hydrocarbures et aux produits chimiques

Sur la base de DIN EN ISO 175

Des milieux extérieurs, tels que des liquides ou des gaz, peuvent provoquer des processus ou des réactions physiques et/ou chimiques. Ces phénomènes peuvent alors entraîner une modification des propriétés d'un plastique. Il peut ainsi être endommagé, voire détruit.

Les impressions et repérages peuvent également être affectés par cette modification. Pour éviter cela, Phoenix Contact utilise exclusivement des plastiques et matériels d'impression et de repérage testés conformément à la norme DIN EN ISO 175.

Haut de la page

Résistance aux rayons UV

Résistance aux rayons UV des plastiques  

Résistance aux rayons UV des plastiques

Suivant les normes DIN EN ISO 4892-2 et DIN EN ISO 60068-2-5

Dans les plastiques, les parts d'UV-B entraînent une restriction des propriétés mécaniques. En conséquence, l'altération des impressions et repérages peut varier en fonction du type de plastique.

Les matériels de repérage de ‍Phoenix Contact sont stockés dans une atmosphère sèche et humide, mais aussi sous des rayons UV, puis testés selon les normes précitées.

Haut de la page

Essai de corrosion

Contrôle de corrosion selon DIN 50018  

Essai de corrosion

Selon DIN 50018

Les influences environnementales extrêmes imposent des exigences élevées aux composants et à leur repérage. La procédure d'essai suivante, conforme à la norme DIN 50018, décrit le contrôle de la corrosion en climat saturé dans une atmosphère contenant de l'anhydride sulfureux.

Deux litres d'eau distillée et un litre de gaz SO2 sont placés dans une chambre d'essai climatique. Au cours du test, une atmosphère acide attaquant la surface du matériau de l'éprouvette se forme à une température d'essai de +40 °C. Au bout de huit heures de test, les échantillons sont séchés pendant 16 heures avec la porte ouverte.

Elles sont ensuite soumises à un contrôle visuel microscopique. Tous les matériels de repérage utilisés par Phoenix Contact satisfont à cette norme stricte et résistent parfaitement aux milieux agressifs.

Haut de la page

Brouillard salin

Brouillard salin selon CEI 60068‑2‑11/-52  

Brouillard salin

selon CEI 60068-2-11/-52

En particulier dans la construction navale, les composants techniques doivent être repérés et demeurer constamment lisibles dans une atmosphère corrosive. La teneur en sel de l'air, associée à une humidité élevée, impose des exigences élevées aux repérages et matériels utilisés.

Sur la base de la norme CEI 60068-2-11/-52, il est possible de simuler la contrainte en climat marin. La résistance des matériels est testée dans une atmosphère corrosive à l'aide d'un brouillard salin. Dans ce test, les éprouvettes sont amenées dans la chambre d'essai et vaporisées, de manière finement dosée, avec une solution de chlorure de sodium à 5 % (NaCl ; pH- : 6,5-7,2) à une température de +35 °C pendant 96 heures.

Au terme du test, elles sont soumises à un contrôle microscopique. Les matériels de repérage de Phoenix Contact satisfont à ces exigences élevées et peuvent également être utilisés dans des conditions climatiques extrêmes.

Haut de la page

Résistance aux solvants

Sur la base de EN 60464‑2:2001

Les repérages et impressions doivent résister à différentes vapeurs de solvants. En vertu de la norme susmentionnée, les impressions et repérages sont stockés pendant dix jours dans une atmosphère d'acétone, de n-hexane et d'éthanol et doivent ensuite être lisibles.

Haut de la page

Résistance à l'effacement et au frottement

Résistance à leffacement et frottement selon les normes DIN EN 61010-1/DIN EN 61439-1  

Résistance à l'effacement et au frottement

Selon les normes DIN EN 61010-1/DIN EN 61439-1

Les impressions et repérages doivent résister aux détergents utilisés dans l'industrie. La norme susmentionnée prévoit de frotter les impressions et repérages à l'aide d'un chiffon humide imbibé d'eau, d'isopropanol, de white spirit et de n-hexane. Ils doivent ensuite rester lisibles.

Les matériels de repérage de Phoenix Contact satisfont aux exigences élevées en termes de frottement et de résistance à l'effacement et peuvent être utilisés dans toutes les applications.

Haut de la page

Résistance aux rayures

Résistance aux rayures conformément à la norme DIN EN ISO 1518  

Résistance aux rayures

Sur la base de DIN EN ISO 1518

Les impressions et repérages doivent résister à des charges mécaniques ponctuelles et/ou linéaires. C'est pourquoi Phoenix ‍Contact contrôle la résistance aux rayures de tous les repérages et impressions conformément à la norme susmentionnée.

Dans ce test, un burin à pointe hémisphérique (ø 1 mm) entaille les éprouvettes en fonction du procédé d'impression avec une force de 2 à 6 N. Ensuite, les éprouvettes sont soumises à un examen visuel et microscopique. Les matériels de repérage de Phoenix Contact satisfont à ces exigences mécaniques élevées.

Haut de la page

Résistance aux vibrations

Selon CEI 60068-2-6

Ce test sert à prouver la résistance aux vibrations ainsi que la solidité des matériels de repérage sous l'effet de vibrations permanentes. Des harmoniques sinusoïdaux sont donc transmis à l'échantillon afin de simuler des forces rotatives, pulsatoires ou oscillatoires.

Le test est effectué dans les trois axes (x, y, z). Pour le test, une plage de fréquence comprise entre 3 et 150 Hz à une vitesse d'une octave par minute est utilisée. La valeur efficace de l'accélération est de 50 m/s2 max.

Les éprouvettes sont testées pendant deux heures dans chacun des trois axes. Les matériels de repérage ne doivent présenter aucun dégât qui risquerait de compromettre leur utilisation future. Tous les matériels de repérage de ‍Phoenix Contact sont conformes à la norme et conviennent particulièrement aux applications soumises à de fortes vibrations.

Haut de la page

Essai de résistance aux vibrations

Contrôle des vibrations selon DIN EN 61373 - Bruit large bande  

Grésillements sur bande large

Selon DIN EN 61373 – Bruit à large bande (intensité selon DIN EN 50155)

Dans de nombreuses applications et notamment dans l'ingénierie de trafic, les matériels de repérage sont soumis à des vibrations et des secousses. À des fins de reproduction axée sur la pratique des charges liées aux vibrations, des éprouvettes sont soumises à un test de résistance aux vibrations à des amplitudes et fréquences croissantes et décroissantes.

Pour le test, une plage de fréquence comprise entre 5 et 150 Hz est utilisée. La valeur efficace de l'accélération est de 42,5 m/s2 max. Les éprouvettes sont testées pendant cinq heures dans chacun des trois axes (x, y, z). Les composants et matériels de repérage ne peuvent subir aucun dégât qui risquerait de compromettre leur utilisation future. Tous les matériels de repérage de Phoenix Contact satisfont à ces exigences élevées en matière de vibrations.

Haut de la page

Essai de quadrillage

Essai de quadrillage conformément à la norme DIN EN ISO 2409  

Essai de quadrillage

Sur la base de DIN EN ISO 2409

On effectue ici un test avec un film Tesa. Un ruban adhésif transparent présentant un pouvoir adhésif de 10 ± 1 N est apposé sur le repérage ou l'impression à tester. Ensuite, il est décollé de la surface à un angle de 60° par rapport au sens de traction à une vitesse d'environ 1 cm/s.

Après le test, aucun résidu de l'impression ne peut être visible sur le ruban adhésif. Les matériels de repérage de Phoenix Contact satisfont à cette norme et sont résistants et indécollables.

Haut de la page

Contrôle du pouvoir adhésif

Contrôle du pouvoir adhésif conformément à la méthode de test FINAT n° 2  

Contrôle du pouvoir adhésif

Sur la base de la méthode de test FINAT n°2

Ce test sert à comparer le pouvoir adhésif des étiquettes sur différents substrats. À cette fin, une bande d'étiquettes (25 mm x 175 mm) est appliquée avec une force définie sur le substrat.

Au bout d'un temps de stockage défini, la bande est décollée du substrat à un angle de 90° et à une vitesse de 300 mm/min. Le pouvoir adhésif est indiqué en N/25 mm. Le test permet ainsi de choisir l'étiquette la mieux adaptée à l'application.

Haut de la page

PHOENIX CONTACT nv/sa

Minervastraat 10-12
1930 Zaventem-Keiberg II
+32 (0)2 723 98 11

Ce site utilise les cookies, en continuant à naviguer le site, vous acceptez notre politique des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour plus d'informations.

Fermer